Francia oklevélmelléklet-minta

 

 

 

SUPPLEMENT AU DIPLOME

DEUG SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

MENTION HISTOIRE

1. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L’IDENTIFICATION DU TITULAIRE DE LA QUALIFICATION

1.1. Nom de famille : MARTIN
1.2. Prénom(s) : David
1.3. Date de naissance : 01/01/1976
1.4. Numéro ou code d’identification de l’étudiant (le cas échéant) :
INE (Indentification Nationale Etudiant) : 99999999999 (n° a 11 caracteres)

2. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L’IDENTIFICATION DE LA QUALIFICATION

2.1. Intitulé de la qualification : Diplôme d' Etudes Universitaires Générales Sciences Humaines et Sociales mention Histoire
2.2. Principal/Principaux domaine(s) d’étude pour l’obtention de la qualification : Histoire
2.3. Nom et type de l’établissement qui l’a conférée :
Université Michel de Montaigne- Bordeaux 3 (Etablissement public)
2.4. Nom et type de l’établissement qui organise les études :
Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3
2.5. Langue(s) utilisée(s) pour l’enseignement/les examens : Français
 
3. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE NIVEAU DE LA QUALIFICATION
3.1. Niveau de la qualification : 1er cycle - Bac + 2
3.2. Durée officielle du programme d’étude : 2 ans
3.3. Qualification(s) requises permettant l’acces : Baccalauréat, DAEU ou équivalent Bac.

4. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE CONTENU DE LA QUALIFICATION ET LES RESULTATS OBTENUS

4.1. Mode d’étude : Temps plein.
4.2. Conditions du programme :
8 modules obligatoires dont 6 fondamentaux et 2 optionnels

1er niveau (1an)

Module 1:

2h cours

3h TD

X 28 semaines

X 28 semaines

     
 

D4011

-Histoire Moderne

140h

coef. 4

ECTS 20

Module 2:

2h cours

3h TD

X 28 semaines

X 28 semaines

     
 

D4012

-Histoire Contemporaine

140h

coef. 4

ECTS 20

Module 3:

2h cours

1h TD

X 25 semaines

X 25 semaines

     
 

D5016

-Géographie pourhistoriens

75h

coef. 3

ECTS 15

Module 4:

2h TD

X 25 semaines

     
 

D2236

-Sociétés et Institutions américaines cont.

50h

coef. 1

ECTS 5

 

2ème niveau (1an)

Module 5:

2h cours

3h TD

X 28 semaines

X 28 semaines

     
 

D4021

-Histoire Ancienne

140h

coef. 4

ECTS 20

Module 6:

2h cours

3h TD

X 28 semaines

X 28 semaines

     
 

D4022

-Histoire Médiévale

140h

coef. 4

ECTS 20

Module 7:

2h cours

1h TD

X 25 semaines

X 25 semaines

     
 

D5026

-Géographie pourhistoriens

75h

coef. 3

ECTS 15

Module 8:

2h TD

X 25 semaines

     
 

D4031

-Idées et Religions

50h

coef. 1

ECTS 5

 

 
4. 3. Détails du programme: ( par ex. modules ou unités étudiées):
Voir : Guide pratique de l'Etudiant de l'UFR d'Histoire + Guide ECTS de l'Université Michel de Montaigne : e-mail http://www.montaigne.u-bordeaux.fr
et notes individuelles obtenues: voir relevés de notes ci-joint .
4.4. Systeme de notation et explications :
Le systeme de notation s'étend en France de 0 a 20.

La note de 10/20 est requise pour l'obtention du diplôme.

 

 

La mention

Passable

correspond à la fourchette de notes comprise

entre 10 et 12

 

Assez Bien

 

entre 12 et 14

 

Bien

 

entre 14 et 16

 

Très Bien

 

entre 16 et 20

 

80% des étudiants reçus au dilpôme obtiennent une moyenne comprise entre 10 et 12
15% des étudiants reçus au dilpôme obtiennent une moyenne comprise entre 12 et 14
4% des étudiants reçus au dilpôme obtiennent une moyenne comprise entre 14 et 16
1% des étudiants reçus au dilpôme obtiennent une moyenne comprise entre 16 et 20

Notre systeme fait apparaître une procédure compensatoire par niveau. Le diplôme de DEUG peut etre acquis par capitalisation ou par compensation ou par un mode combiné des deux systemes.

4.5. Classification globale du diplôme décerné :
En l'état actuel, rubrique non pertinente a Bordeaux 3 pour ce diplôme.

5. RENSEIGNEMENT CONCERNANT LA FONCTION DE LA QUALIFICATION

5.1. Acces a des études plus avancées : acces en Licence (Bac+3) et concours de la Fonction Publique
5.2. Statut professionnel conféré : sans objet

6. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES

6.1. Renseignements complémentaires :
6.2. Autres sources d’information s :
Voir Guide ECTS de l'Université Michel de Montaigne : e-mail
http://www.montaigne.u-bordeaux.fr
 
7. CERTIFICATION DU SUPPLEMENT
7.1. Date : 16 octobre 1997
7.2. Signature : M. X
7.3. Qualité du signataire : le Secrétaire Général .
7.4. Timbre officiel ou cachet :

8. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE SYSTEME NATIONAL/LES SYSTEMES NATIONAUX D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Voir organigramme et description ci-joint.

 

Lègende:

DEUG :

Diplôme d'Etudes Universitaires Générales

CPGE :

Classe Préparatoires aux Grandes Ecoles

DUT :

Diplôme Universitaire de Technologie

BTS :

Brevet de Technicien Supérieur

DEUST :

Diplôme d'Etudes Universitaires Scientifiques et Techniques

MST :

Maîtrise des Sciences et Techniques

MSG :

Maîtrise des Sciences de Gestion

MIAGE :

Maîtrise d'Informatique Appliquée a la Gestion des Entreprises

DESS :

Diplôme d'Etudes Supérieures Spécialisées

DEA :

Diplôme d'Etudes Approfondies

 

 

L’ ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

en FRANCE

1. LES FORMATIONS SUPERIEURES UNIVERSITAIRES

1.1 Les études universitaires longues

Les études universitaires longues sont organisées en trois cycles d’études successifs sanctionnés par des diplômes nationaux.
Le premier cycle est un cycle de formation fondamentale et d’orientation ouvert aux titulaires du baccalauréat, ou d’un titre admis en dispense. D’une durée de deux ans, les formations de 1er cycle conduisent a l’obtention du diplôme d’études universitaires générales (DEUG). Ces formations comportent des enseignements pluridisciplinaires, incluant une période d’orientation dont la durée varie selon l’organisation définie par l’université. Le DEUG est conçu essentiellement comme un diplôme préparatoire au 2eme cycle.
Dans le cas particulier des formations de santé (médecine, odontologie, pharmacie), une sélection sur classement intervient en fin de premiere année, le nombre de candidats a admettre en deuxieme année étant chaque année fixé par un arreté conjoint du ministre chargé de l’ Enseignement supérieur et du ministre chargé de la Santé.
Le deuxieme cycle est un cycle d’approfondissement, de formation générale, scientifique et technique de haut niveau préparant a l’exercice de responsabilité professionnelles, d’une durée d’un a deux ans apres le DEUG. On distingue plusieurs types de formations:

En dehors des diplômes nationaux habilités par le ministere de l’Enseignement supérieur, les universités peuvent mettre en place des diplômes sous leur propre responsabilité (diplômes d’université ou d’établissement).

Le troisieme cycle conduit soit a la recherche (DEA, doctorat), soit a une plus grande spécialisation (DESS) ; il a été complété par la création du diplôme de recherche technologique (DRT), destiné a proposer une formation a l’innovation technologique par la recherche aux ingénieurs-maîtres.

Deux types de formations existent :

Par ailleurs, les ingénieurs et ingénieurs-maîtres peuvent préparer un diplôme de recherche technologique (DRT), diplôme de troisieme cycle délivré a l’issue d’une formation a l’innovation technologique par la recherche dans les secteurs industriels ou tertiaires.

Dans le domaine de la santé, la durée totale des formations, également organisées en trois cycles, varie selon les disciplines :

1.2 Les formations technologiques supérieures courtes en deux ans

Les instituts universitaires de technologies (IUT) sont rattachés a des universités. Les études sont sanctionnées par un diplôme universitaire de technologie (DUT) qui permet d’accéder directement a la vie active dans les secteurs secondaires et tertiaires. L’acces aux IUT est soumis a une sélection. Les études peuvent etre poursuivies a l’université, en école ou au sein de l’IUT sous la forme d’une formation complémentaire mise en śuvre a titre expérimental et conduisant au diplôme national de technologie spécialisé (DNTS), organisée en alternance et destinée a faciliter l’insertion professionnelle des titulaires de ce diplôme.

Les formations courtes universitaires, sanctionnées par le diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) préparent également a l’entrée directe dans la vie professionnelle.

Les sections de techniciens supérieurs, implantées dans les lycées, conduisent en deux ans au brevet de technicien supérieur (BTS) et se différencient des formations en IUT par une spécialisation plus fine, tres adaptée a des fonctions précises. L’acces s’effectue apres étude du dossier. Des DNTS peuvent également etre préparés en lycée apres le BTS.

2. LES ECOLES

2.1 Les écoles d’ingénieurs publiques

Les écoles d’ingénieurs publiques, au nombre de 171, dont 124 sous tutelle de l’Education nationale (parmi lesquelles 32 écoles indépendantes et 92 écoles universitaires), recrutent leurs étudiants, par concours ou sur titre, soit au niveau du baccalauréat, soit apres deux années d’études supérieures (classes préparatoires aux grandes écoles, premier cycle universitaire, IUT, STS).
La durée des études varie de trois a cinq années selon les écoles. A l’issue de la formation est délivré un diplôme d’ingénieur.
L’habilitation des écoles a délivrer ce diplôme est décidée par les ministres de tutelle concernés apres avis de la Commission des titres d’ingénieur.

2.2 Les écoles normales supérieures

Les écoles normales supérieures (ENS), au nombre de 4 (Paris, Fontenay/Saint-Cloud, Lyon, Cachan), ont un concours d’admission tres sélectif préparé en deux ans apres le baccalauréat dans les classes préparatoires scientifiques, économiques et commerciales ou littéraires. Elles préparent aux diplômes nationaux des universités et au concours de recrutement des professeurs, principalement a l’agrégation.

2.3 Les écoles paramédicales et sociales

L’acces intervient des le baccalauréat, soit directement, soit a l’issue d’un concours, d’un examen, d’un test ou d’un entretien. La durée des études peut aller jusqu'a quatre ans.

2.4 L’enseignement supérieur privé

Les établissements d’enseignement supérieur privés se répartissent en deux grandes catégories, tant par le type d’enseignement dispensé que sur le plan juridique:
Dispensant un enseignement a caractere généraliste, ces établissements ont la possibilité de passer convention avec une université en vue de la préparation de diplômes nationaux ;
A vocation professionnelle, les établissements d’enseignement supérieur technique privés (écoles d’ingénieurs et écoles de commerce et de gestion a titre principal) se voient appliquer les disposition législatives et réglementaires du code de l'enseignement technique.
Ils peuvent bénéficier de la reconnaissance par l’Etat et du visa ministériel de leurs diplômes, seul cadre juridique permettant a un établissement de délivrer un diplôme officiel.
Les écoles d’ingénieurs privées sont, en application de dispositions spécifiques, autorisées a délivrer un titre d’ingénieur diplômé non sur décision de l’Etat, mais sur décision de la Commission des titres d’ingénieurs.

2.5 Les écoles supérieures relevant d’autres ministeres